L'histoire du multi-services

Fin 2013, la famille LALABARDE a annoncé sa décision de cesser ses activités d'épicerie et de boulangerie à la fin de l'année 2015.

Notre commune ne pouvait pas prendre le risque de perdre ce commerce, surtout aprés la enative avortée du bar-restaurant du Vieux Porche. Le 25 mars 2015, à l'occasion de son installation, le Conseil Municipal, à l'unanimité, déclare vouloir trouver des solutions, privées ou publique, pour que survivre au coeur du village, cette activité si importante pour les habitants.

La pré-étude avec la Chambre de Commerce et de l'Industrie du Lot confirmait cette volonté, à condition de combiner épicerie, tabac, dépot de pain, bar et restaurant, et de positionner ce commerce au coeur du village, chacun connaissant l'intérêt patrimonial de Sérignac.

C'est ainsi que le Conseil Municipal fut l'acquisition de la grange , Rue de l'Eglise, après accord avec la propriétaire, Madame Beaucher Paulette (voir délibération).

L'architecte, Monsieur Jean-Yves Cagnac, fut choisi par le Conseil Municipal après consulation, pour dessiner l ávant projet proposition. Il fut décidé ensuite qu'un des appartements de l áncien Presbytère serait integré à ce project. (voir plan).

Le montant de l'investissement a été esimé à 450.000€ HT. Le montant des subventions accordées couvrent 80% des travaux et équipements.

Le permis de construire a été validé le 17/07/2015, avec l'accord de Monsieur l'Architecte des Batiments de France. Accord également par la Commission départementale et préfectorale sur tous les sujets concernants l'accessibilié des personnes handicapées et sur les risques d'incendie.

La commission d'appel d'offres au travail.

La consultation des entreprises pourrait donc commencé, et le 27 juillet la la Commission d'appel d'offre choisissait les artisans en présence de Monsieur Laurent NOEL, adjoint de l'Architecte Cagnac. 12 lots ont ainsi été attribué (voir les artisans retenus).

Le nom du Multi-servies a fait l'objet d'une consultation. Monsieur le Maire propose à l'ensemble des associations représentées par leur président et à la Commission de communication 100 noms pour le futur commerce. Il fut décidé de retenir les huit noms les plus sollicités.

Ce fut ensuite au Conseil Municipal de se prononcer sur les huit noms. Le vote désigna le nom "AU BOUT DE LA RUE" pour ce futur commerce. Saluons ici la discipline dont chacun a fait preuve pour ce choix pas évident.